Programmation

POINTS-OF-VIEW

Exposition des artistes Thibault Brunet et Suzan Noesen au Cercle Cité dans le cadre du Luxembourg City Film Festival

Artistes : Thibault Brunet, Suzan Noesen
Commissaire : Anouk Wies
Organisation : Cercle Cité
Dans le cadre du Luxembourg City Film Festival
Lieu : Cercle Cité
Heures d’ouverture : 11h-19h, du 14/02/2019 au 17/03/2019
Prix : Entrée libre

Visite guidée gratuite tous les samedis à 15h

POV shot est un terme connu des professionnels du film, référant à une technique de mise en scène cinématographique où l’on propose au public d’adopter le regard d’un des protagonistes.

L’exposition au Cercle Cité présente deux propositions, deux points de vue artistiques, celui de Thibault Brunet et de Suzan Noesen, marqués par leurs regards très personnels. Si les sujets et les traitements techn(olog)iques de l’image sont très différents, on ne décèle pas moins de points communs dans leur approche. Les œuvres de Soleil noir et Libera Pagina! se composent de plusieurs couches, de superpositions, de surfaces et de transparences, de milliers de points (de scanner, pour T. Brunet) et de divers niveaux de lectures aussi. Pour les deux, l’installation vidéo représente le moyen de choix pour investir les espaces du Cercle Cité. Ces expériences immersives nous rapprochent des univers cinématographiques ou encore d’expériences virtuelles.

Les variations des environnements dans lesquels le visiteur est plongé, créent une distance avec notre quotidien. Empreints d’une certaine familiarité en même temps d’une étrangeté, ils mettent le spectateur au centre des installations, transportent dans des dimensions, hors temps, qui questionnent et suscitent l’imaginaire pour nous emporter dans un espace de suspension.

En déambulant dans les installations, comme sur des territoires inconnus, le visiteur entre dans les univers façonnés par les artistes et complète, par son vécu ou ses envies, ces fragments de narration et d’espaces réels.

Soleil noir - Thibault Brunet

Son : Olivier Schlauberg
"Strates" : textes par Fibre Tigre 
Montage de l'ordinateur par Alexandre Farailo
Livre : éditions Mille Cailloux

Le projet Soleil noir montre Territoires Circonscrits, recherche photographique inspirée par les missions photographiques du siècle dernier telles que la DATAR ou la FSA. Cette recherche a amené Thibault Brunet à parcourir les côtes du nord de la France muni d'un scanner tridimensionnel pour enregistrer son environnement à 360 degrés et créer une image proche de la modélisation virtuelle. En représentant ces plages et falaises comme une réalité virtuelle, l’artiste cherche à jouer sur l'ambiguïté du statut de l'image et révéler le potentiel narratif de ce territoire minéral. Distancié de la réalité, celui-ci devient l'acteur principal d'une composition quasi cinématographique. Le scanner utilisé par Thibault Brunet est un matériel de pointe, mis à disposition par la firme Leica Geosystems, il enregistre l’espace et le restitue en nuage de points linéaires. Parce que le rendu est plus proche du dessin que de la photographie, cette technique brouille les codes de représentation. Par ailleurs, le paysage n'est plus délimité par l'horizon ou le cadre mais s'étend en cercle autour de l’appareil et s'estompe à mesure qu’il s’éloigne du photographe, laissant un rond aveugle à son emplacement. Tout cet univers semble alors émaner du cœur d’un trou noir. Si dans le réel le soleil rayonne sur le visible, ici c’est l’instrument qui filtre la réalité et donne à voir un univers distordu et fantastique. L’artiste propose un nouveau référentiel de représentation qui fait écho aux premières prises de vues à la chambre : le dispositif utilisé est lourd et rend l'accès aux lieux difficile, enfin l'exposition à la prise de vue est longue ce qui rend palpable le passage du temps sur les êtres et les choses. Ces images réalisées dans un premier temps le long de littoraux français puis aux frontières Luxembourgeoise où le paysage semble figé, sont une référence directe à la peinture romantique allemande, récurrente dans les recherches de Thibault Brunet.

Produit par le Cercle Cité en partenariat avec les Rotondes et avec le soutien de l’Institut Français du Luxembourg.

Aux Rotondes, Thibault Brunet réalise le loop inauguré le vendredi, 1er mars 2019, dans le cadre du festival des arts numériques MULTIPLICA et visible jusqu’au 30 juin 2019 à la Buvette des Rotondes.

Le 12 février à 18h30, le Cercle Cité a organisé une rencontre avec Thibault Brunet au sujet d’ART & JEUX VIDÉO dans l’auditorium du Cercle Cité. En français, entrée libre.

Libera Pagina! - Suzan Noesen

Libera Pagina! est le titre du projet multimédia de l’artiste luxembourgeoise Suzan Noesen et a comme point de départ la cohabitation transgénérationnelle de l‘artiste avec sa grand-mère au Luxembourg rural. Les œuvres présentées au Cercle Cité ont été réalisées en parallèle de son film Livre d'heures, produit en 2018 et présenté en collaboration avec le Casino Luxembourg – Forum d'art contemporain dans le cadre du Luxembourg City Film Festival 2019. Le projet de Suzan Noesen est composé d’installations vidéo qui tentent de toucher aux empreintes psychologiques liées au passé fermier luxembourgeois. Les différentes conceptions de modes de vie qui dérivent de la différence d‘âge mais aussi la différence culturelle entre la vie d‘artiste et la vie de paysanne sont abordées. Les vidéos sont projetées sur des surfaces d‘opacités et de textures diverses, ces surfaces sont pourvues de touches de peinture figurative qui réapproprient des éléments du code rural, fermier luxembourgeois. Les installations confrontent la vie rurale traditionnelle à une démarche plastique contemporaine et vice-versa, tout en questionnant les possibilités de mode de vie communautaire – menant peut-être à un nouveau narratif, commun et hybride. Parallèlement au projet Libera pagina!, Suzan Noesen a réalisé un court-métrage de fiction expérimentale mettant en scène la colocation transgénérationnelle avec sa grand-mère qui a participé à la création du projet. Les deux femmes s’incarnant elles-mêmes. Le film Livre d'heures aura sa première nationale lors du Luxembourg City Film Festival 2019 et sera diffusé ensuite dans la Blackbox du Casino Forum d'Art Contemporain du 20 mars au 30 avril 2019.

Produit par le Cercle Cité, avec le soutien du Fonds stART-up de l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte, du Film Fund et du  Ministère de la Culture.

Cercle Cité | 14/02/2019 > 17/03/2019 | 11:00-19:00

Visite guidée : Samedis à 15h

Entrée libre

 

Horaires d'ouverture

Actualités du festival

CINÉ-CONCERT : CURIEUSE NATURE / DROLEG NATUR

Premier événement du LuxFilmFest 2020 annoncé ! À l’occasion de la 10e édition du Luxembourg City Film Festival (5-15 mars 2020), les Rotondes et le Festival s’associent pour proposer à... → More

Le Luxfilmfest recrute !

Rejoignez l'équipe du Luxfilmfest. Vous êtes organisé, enthousiaste, dynamique et cinéphile ? Alors envoyez-nous votre candidature et participez à la prochaine édition du Luxembourg City Film Festival du 5 au... → More

En route vers 2020

L’équipe du Festival tient à remercier chaleureusement tous ses spectateurs, partenaires et sponsors, invités, journalistes, bénévoles, etc. qui ont contribué au succès de cette édition et vous donne déjà rendez-vous... → More