Programmation

AU-DELÀ DES FRONTIÈRES : HISTOIRES D’AMOUR ET D’AMITIÉ (GRENZENLOS - GESCHICHTEN VON FREIHEIT & FREUNDSCHAFT)

Nazgol Emami, Diana Menestrey, Camilo Colmenares, Madeleine Dallmeyer, Johanna Bentz, Khaled Nawal, Sandra Dajani, Birgit Schulz

Allemagne , 2018 / 77 min / Sans paroles / documentaire, animation, fiction

Une collection de courts-métrages réalisés avec et pour les enfants réfugiés.

Comment réaliser des films pour les enfants qui ont fui les guerres et la violence ? Que peuvent-ils leur apporter ? Le cinéma a-t-il le pouvoir de soulager leur souffrance, voire même de leur redonner un peu d'espoir ?

Suite à un appel international à candidature, huit jeunes réalisateurs originaires de Syrie, Jordanie, Égypte, Allemagne, Colombie et Iran ont été sélectionnés pour aborder ces thématiques. Ils ont recueilli les témoignages d’enfants réfugiés dans différents camps.

Ce projet a donné naissance à sept créations cinématographiques sans parole de huit à douze minutes chacun, adaptés à la tranche d’âge 7-12 ans et projetables également dans des camps de réfugiés de par le monde.  Les œuvres sont en partie animé et/ou en partie documentaire avec ou sans acteurs, et, au centre, les enfants et leur vision du monde. Des séquences documentaires, réelles, tournées en 16mm au Liban, en Jordanie et en Grèce complètent la série.

Les œuvres obtenues sont très touchantes et illustrent, chacune à leur manière, les rêves, désirs ou peurs des enfants qui ont laissé derrière eux leur maison, leurs amis, et parfois, leur avenir. Souvent leur imagination est le seul remède contre l’angoisse et le danger.

En voulant rendre les spectateurs conscients des émotions et des expériences des jeunes enfants réfugiés, les réalisateurs espèrent ainsi instaurer un dialogue avec le spectateur.

  • La Loupe de Nazgol Emami (IR, 2018 – 9’)
  • Quelque chose à propos de moi, Sara & Moris de Diana Menestrey & Camilo Colmenares (2018 – 3’)
  • La Pause de Madeleine Dallmeyer (2018 – 8’)
  • Géant de Johanna Bentz (2018 – 12’)
  • Abdullah de Khaled Nawal (2018 – 8’)
  • Le Ballon magique de Sandra Dajani (2018 – 10’)
  • Quelque chose à propos de moi, Jumana de Diana Menestrey & Camilo Colmenares (2018 – 4’)
  • Histoires en 16mm de Khaled Nawal (2018 – 4’)

Ces œuvres ont été produites dans le cadre du projet Missing Movies du Goethe-Institut.

En présence de Nazgol Emami, réalisatrice de La Loupe 

Séances
jeu 07/03 09:00 Ciné Utopia SANS PAROLES Scolaire http://www.luxfilmfest.lu/fr/inscriptions-filmsateliers
jeu 07/03 09:00 Ciné Utopia SANS PAROLES Public https://ticket.luxembourg-ticket.lu/luxfilmfest/webticket/shop?event=26514&kassi...
+3
+9
Récompenses
  • VFF Documentary Film Production Award, Munich International Documentary Festival, 2018 (Germany)
Cast & Crédits
Interprètes 
Sofia Abreham, Julia Dittmann, Michal Krajczok
Scénario  
Nazgol Emami, Diana Menestrey, Camilo Colmenares, Madeleine Dallmeyer, Johanna Bentz, Khaled Nawal, Sandra Dajani
Image 
Ahmad Jalboush, Jana Pape
Son 
Michal Krajczok
Musique 
Marian Mentrup
Production 
Bildersturm Filmproduktion
Distribution 
Real Fiction Filmverleih
Biographie du réalisateur

Sandra Dajani est animatrice et réalisatrice indépendante, née en Jordanie. Elle est diplômée de la section animation de l’Université des beaux-arts Tama au Japon. Elle a plus de 10 ans d’expérience dans l’animation, s’intéresse à des sujets sociétaux qu’elle traitée avec une pointe d’humour noir. Elle est membre de la faculté du département d’animation et d’infographie de l’Université de technologie Princesse Sumaya.

 

Khaled Nawal est né à Damas en 1984. Il étudie à l’Institut supérieur des arts dramatiques de Damas, à l’École nationale polonaise du cinéma, de la télévision et du théâtre à Łódź et à l’Académie allemande du cinéma et de la télévision à Berlin. Outre ses études à Berlin, il travaille pour l’association « Minor – Projektkontor für Bildung und Forschung » en tant que formateur pour le théâtre et la photographie auprès de jeunes femmes emprisonnées. Plus récemment, il s’implique dans des projets visuels visant à redonner confiance aux jeunes réfugiés à Berlin en leur apprenant à s’exprimer à travers le cinéma. Wada’ (2015), sa première collection de courts-métrages, a été diffusée en Allemagne et présentée dans plusieurs festivals internationaux.

 

Johanna Bentz est née à Munich en 1982. De 2003 à 2006, elle voyage et travaille à travers l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Sud. En 2006, elle commence à étudier la réalisation documentaire à la Filmakademie de Bade-Wurtemberg. Son film de fin d’études Die Verführungskünstler (2013) est primé à Bade-Wurtemberg dans la catégorie Meilleur documentaire. Johanna travaille comme auteure et réalisatrice pour le cinéma et la radio.

 

Madeleine Dallmeyer est née à Munich. Elle étudie la réalisation de documentaire anthropologique. Elle a vécu à Munich, Perugia, Ludwigsburg, Paris, Istanbul et Bali, et vit et travaille actuellement à Berlin.

 

Diana Menestrey est née en 1985 à Bogota, en Colombie. Elle est diplômée des beaux-arts de l’Université nationale de Colombie, et en animation expérimentale à l’Université Pontificale Javeriana. Durant ses études, elle a été bénévole auprès d’enfants présentant un handicap lourd dans les quartiers pauvres de Bogota. Son film de fin d’études Owami – I am… a été diffusé dans de nombreux festivals, notamment DOKFest München, Duisburger Filmwoche, et Message to Man International Film Festival en Russie. Il a reçu une mention spéciale dans la catégorie Documentaire International lors du 11e Monterrey International Film Festival.

 

Camilo Colmenares est né en 1976 à Bogota, en Colombie. Il est diplômé de la faculté de cinéma de l’Université nationale de Colombie en 2004. Il est aussi un membre fondateur du Laboratorio Kinoclaje, un laboratoire créatif pour des projets d’animation utilisant du matériel audiovisuel recyclé. En 2014, il obtient un master à l’Académie des Media Arts à Cologne. Il est le cofondateur de Vamos Animation, un studio pour les projets d’animation transmédia à Cologne.

 

Nazgol Emami est née à Téhéran. À six ans, elle déménage en Allemagne avec sa famille. Elle termine ses études en communication visuelle à l’université de Wuppertal en 2008. En 2012, elle obtient un diplôme à l’Académie des Media Arts à Cologne, avec une spécialisation en film expérimental et documentaire. Elle travaille comme graphiste freelance pour plusieurs chaînes de télévision et réalise des projets de films pour des festivals.

 

Filmographie
  • Sandra Dajani
  • 2018 – Der magische Ballon (court-métrage dans la collection Grenzenlos – Geschichten von Freiheit & Freundschaft)
  • Khaled Nawal
  • 2018 – Abdullah (court-métrage dans la collection Grenzenlos – Geschichten von Freiheit & Freundschaft)
  • 2015 – In Rooms (court-métrage documentaire)
  • 2015 – Wada’ (court-métrage)
  • Johanna Bentz
  • 2018 – Bella Palanka (court-métrage documentaire)
  • 2018 – Riese (court-métrage dans la collection Grenzenlos – Geschichten von Freiheit & Freundschaft)
  • 2013 – Die Verführungskünstler (documentaire)
  • 2010 – 3 Frauen für Toni (documentaire)
  • Madeleine Dallmeyer
  • 2018 – Die Pause (court-métrage dans la collection Grenzenlos – Geschichten von Freiheit & Freundschaft)
  • 2018 – Dorf der Vergesslichen (documentaire)
  • 2014 – Low Season (court-métrage documentaire)
  • Diana Menestrey
  • 2018 – Mein allerliebstes Lieblingsding (court-métrage dans la collection Grenzenlos – Geschichten von Freiheit & Freundschaft)
  • 2014 – Owami – I am… (court-métrage documentaire)
  • Camilo Colmenares
  • 2018 – Mein allerliebstes Lieblingsding (court-métrage dans la collection Grenzenlos – Geschichten von Freiheit & Freundschaft)
  • Nazgol Emami
  • 2018 – Die Lupe (court-métrage dans la collection Grenzenlos – Geschichten von Freiheit & Freundschaft)