Programmation

HÔTEL RWANDA

Terry George

Royaume-Uni, Afrique du Sud, Italie, 2004 / 121 min / Vo anglaise avec sst. allemands ou français / Drame

Journée de la Mémoire 2019
CNA - Centre National de l'Audiovisuel

Rwanda, 1994. Suite à l’assassinat du président rwandais Habyarimana, le pays sombre dans une folie meurtrière et vit alors une terrible guerre civile. Dès le début du conflit, des appels à l'extermination de l’ethnie Tutsi se répandent. Des massacres ont lieu à travers tout le pays, visant les Tutsis, mais également les Hutus modérés. Paul Rusesabagina, hôtelier Hutu de Kigali, est terrifié, sa femme est Tutsi. Guidé par sa promesse de protéger sa famille, il décide d’offrir un refuge à plus d'un millier d'innocents voués à une mort certaine. Des centaines de rwandais affluent ainsi à l’hôtel des Mille Collines espérant échapper aux tueurs sanguinaires.

Séances
lun 21/01 08:30 VO ANG avec sst. ALL Scolaire https://zpb.lu/event_cpt/uploading_holocaust-2-2-2-2-2-2-2-2/
mer 23/01 08:30 VO ANG avec sst. ALL Scolaire https://zpb.lu/event_cpt/uploading_holocaust-2-2-2-2-2-2-2-2-2/
ven 25/01 08:30 VO ANG avec sst. ALL Scolaire https://zpb.lu/event_cpt/uploading_holocaust-2-2-2-2-2-2-2-2-2-2/
lun 28/01 08:30 VO ANG avec sst. ALL Scolaire https://zpb.lu/event_cpt/uploading_holocaust-2-2-2-2-2-2-2-2-2-2-2/
mer 30/01 18:30 Cinémathèque VO ANG avec sst. FR Public https://zpb.lu/event_cpt/uploading_holocaust-2-2-2-2-2-2-2/

« Dans le rôle de Paul Rusesabagina, Don Cheadle impressionne par sa sobriété et sa subtilité. Il compose un personnage complexe, un Africain que l'on trouve au début du film aveuglé par la confiance qu'il porte à ses patrons européens, anciens maîtres de l'Afrique. […] La puissance d'évocation de Don Cheadle donne là ce qu'il y a de plus beau, de plus convaincant dans le film : la manière dont le personnage de Rusesabagina prend conscience de l'abandon dans lequel le laisse le reste du monde, et conquiert du coup, au milieu de l'horreur, son indépendance. […] Dans son évocation du génocide, Terry George parvient à transmettre deux aspects importants du phénomène : l'humanité et l'individualité des victimes, l'aveuglement délibéré du reste du monde. » Thomas Sotinel, Le Monde, 29/03/2005

« Le film se transforme en un résumé des évènements de 94, sans donner trop à voir de cette horreur. Pas voyeuriste donc (et la brève apparition de Joaquin Phoenix en reporter donne une bonne critique du voyeurisme gerbant des médias) mais l’horreur est pourtant palpable. C’est là la principale force du film : suggérer plutôt que trop montrer. Cela n’empêche pas le film d’être une vraie plaidoirie contre les atrocités des Hutus mais aussi contre le silence affreux des puissances occidentales et de l’ONU. […] Loin de prétendre à une exhaustivité, ce film sincère et modeste nous donne les clés qu’il nous faut pour comprendre l’essentiel du conflit. » Raphaël Jullien, Abus de Ciné, 30/03/2005

« (A)ucune prévention intellectuelle ne résiste à la force émotionnelle qu'il dégage. Ces larmes que le film arrache, ces sensations si intenses qu'elles laissent le spectateur, au bout de l'épreuve, légèrement hagard et totalement bouleversé, nul ne peut en contester la nécessité cathartique et expiatoire. […] Un film très académique mais qui a le mérite de revenir sur un pan de l'histoire trop souvent éclipsé au cinéma. Don Cheadle est excellent. » Aurélien Ferenczi, Télérama, 03/2005

Récompenses
  • People’s Choice Award, Toronto International Film Festival, 2004 (Canada)
  • NBR Award Top Ten Films, National Board of Review, 2004 (USA)
  • AAFCA Award for the Top 10 Films, African-American Film Critics Association, 2004 (USA)
  • Audience Award for Best Feature Film, AFI Fest, 2004 (USA)
  • Golden Satellite Award for the Best Actor in a Motion Picture – Drama for Don Cheadle, Satellite Awards, 2005 (USA)
  • Golden Satellite Award for the Best Original Song, Satellite Awards, 2005 (USA)
  • PFS Award – Human Rights, Political Film Society, 2005 (USA)
  • Stanley Kramer award, PGA Awards, 2005 (USA)
  • IFTA Award for Best Script for Film, Irish Film and Television Awards, 2005 (Ireland)
  • IFTA Award for Best Director, Irish Film and Television Awards, 2005 (Ireland)
  • IFC Award for the Best Movie Yet to Open in Iowa, Iowa Film Critics Awards, 2005 (USA)
  • Humanitas Prize in the Feature Film Category, Humanitas Prize, 2005 (USA)
  • European Film Award for the Best European Composter for Rupert Gregson-Williams, Andrea Guerra, European Film Awards, 2005 (Germany)
  • Black Reel for the Best Actress in a Drama for Sophie Okonedo, Black Reel Awards, 2005 (USA)
Cast & Crédits
Interprètes 
Don Cheadle, Xolani Mali, Desmond Dube, Hakeem Kae-Kazim, Tony Kgoroge, Rosie Motene, Neil McCarthy, Mabutho ‘Kid‘ Sithole, Nick Nolte, Fana Mokoena, Jeremiah Ndlovu, Sophie Okonedo, Lebo Mashile, Antonio David Lyons, Leleti Khumalo, David O’Hara, Joaquin
Scénario  
Keir Pearson, Terry George
Image 
Robert Fraisse
Son 
Nigel Mills, Emily Reynolds
Décors 
Johnny Breedt, Tony Burrough
Musique 
Afro Celt Sound System, Rupert Gregson-Williams, Andrea Guerra
Production 
United Artists, Lionsgate, Industrial Development Corporation of South Africa, Miracle Pictures, Inside Track Films, Mikado Film, Endgame Entertainment
Distribution 
Tobis Film GmbH / Entertainment One
Biographie du réalisateur

Né en 1952 à Belfast, Terry George est réalisateur et scénariste vivant à New York depuis 1981. Soupçonné d’avoir participé à des activités paramilitaires en Irlande du Nord, il a été emprisonné à Long Kesh dans les années 70. De là vient sa fascination pour les conflits et les guerres civiles, une thématique présente dans toutes ses œuvres cinématographiques, notamment Au nom du père (1993 – co-réalisateur), Some Mother’s Son (1996) et The Boxer (1997 – scénariste). Il est d’ailleurs nominé à deux reprises pour les Oscars pour Au nom du père et Hôtel Rwanda (2004), et finit par gagner l’Oscar du meilleur court-métrage pour Les hommes de la côté (2011) traitant à nouveau du conflit nord-irlandais. Terry George renoue avec la thématique du génocide en réalisant également La promesse (2016) qui se déroule en Arménie en 1915. 

Filmographie
  • 2016 – The Promise
  • 2012 – Luck (un épisode de la série TV)
  • 2011 – Stand Off
  • 2011 – The Shore (court-métrage)
  • 2010 – Outlaw (un épisode de la série TV)
  • 2009 – In Treatment (trois épisodes de la série TV)
  • 2007 – Reservation Road
  • 2004 – Hotel Rwanda
  • 2000 – The District (trois épisodes de la série TV)
  • 1998 – A Bright Shining Lie
  • 1996 – Some Mother’s Son
  • 1993 – In the Name of the Father (co-réalisateur)