Programmation

STILL RECORDING (LISSA AMMETSAJJEL)

Saeed Al Batal, Ghiath Ayoub

Syrie, Liban, France, Allemagne, Qatar, 2018 / 120 min / VO arabe avec sst. anglais ou français (VO arabe avec sst. ANG ou FR) / documentaire

Autoportrait d'une génération au cœur de la guerre civile en Syrie.

Saeed, jeune cinéphile syrien, tente d’enseigner les règles de la cinématographie à d'autres jeunes dans la Ghouta orientale. Son ami Milad, lui, étudie les beaux-arts à l’université publique de Damas sous contrôle du gouvernement. En 2011, Milad décide de quitter Damas pour rejoindre Douma afin de participer à la révolution syrienne. Les événements se précipitent : Douma est libérée par les premiers rebelles, l’enthousiasme révolutionnaire gagne la jeunesse, puis c’est la guerre civile, le siège et la famine.

Pendant plus de 4 ans, les deux amis filment la vie quotidienne à Douma, de l’euphorie du Printemps arabe et des débuts de la révolution en Syrie à la détresse et au désenchantement qui se sont installés au cours des années de guerre civile.

 

Séances
sam 09/03 21:00 Ciné Utopia VO ARABE SST. ANG Public https://ticket.luxembourg-ticket.lu/luxfilmfest/webticket/shop?event=26797&kassi...
dim 10/03 19:30 Ciné Utopia VO ARABE SST. FR Public https://ticket.luxembourg-ticket.lu/luxfilmfest/webticket/shop?event=26805&kassi...
jeu 14/03 14:00 Cinémathèque VO ARABE SST. ANG Public https://ticket.luxembourg-ticket.lu/luxfilmfest/webticket/shop?event=26844&kassi...

« Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub illustrent à travers l'exemple de la guerre civile en Syrie l'importance de faire des films comme preuve documentaire. […] L'importance de documenter les événements et les méthodes pour le faire sont enseignées au Bureau des médias du Comité de coordination de la ville de Douma, où Saeed partage avec ses élèves sa citation préférée : " L'image est la dernière ligne de défense contre le temps ". […] Ce qui suit, c'est l'horreur à l'état pur, des images d'une guerre civile dans laquelle nombre de ceux qui ont pris leur caméra sont morts. Quatorze documentaristes décédés sont nommés dans le générique de fin. Still Recording est autant une ode au travail de ces photographes et vidéastes qu'un document sur les faits. Souvent, on a du mal à savoir ce qui se passe, car rien ne ressemble plus à une journée de destruction qu'une autre journée de destruction. Ainsi, ce n'est pas de la guerre qu'émergent les moments les plus puissants du film, mais des scènes où l'on voit combien les gens sont capables de survivre dans leur quotidien. » Kaleem Aftab, Cineuropa, 14/09/2018

Récompenses
  • Special Mention of the Testimony on Politics Jury, Jihlava International Documentary Film Festival, 2018 (Czech Republic)
  • Best International Film, Valdivia International Film Festival, 2018 (Spain)
  • Special Mention – Fair Play Cinema Award, Venice Film Festival, 2018 (Italy)
  • FIPRESCI Award, Venice Film Festival, 2018 (Italy)
  • Audience Award, Venice International Critics’ Week, 2018 (Italy)
  • International Award for Best Technical Contribution for Editor Qutaiba Barhamji, Venice Film Festival, 2018 (Italy)
  • Vivere da sportivo il fair-play al cinema Award Venice Film Festival, 2018 (Italy)
  • Edipo Re Award, Venice Film Festival, 2018 (Italy)
Cast & Crédits
Scénario  
Saeed Al Batal, Ghiath Ayoub
Image 
Abed AlRahman, Saeed Al Batal, Rafat Bearam, Ghith, Beram, Milad Amin, Ghiath Ayoub, Tim Siofi
Son 
Pierre Armand
Production 
Bidayyat for Audiovisual Arts
Coproduction 
Films de Force Majeure, Blinker FilmProduktion
Distribution 
Pascale Ramonda
Biographie du réalisateur

Saeed Al Batal est né à Tartous, en Syrie, en 1988. Journaliste citoyen, photographe et cinéaste, il est l’un des membres fondateurs du projet Humans of Syria, de la galerie en ligne « Sam Lenses » et de nombreux autres projets. Il a travaillé comme reporter pour plusieurs stations de radio, notamment NPR et la radio danoise, et a écrit des articles sur l’actualité en Syrie pour des agences de presse et institutions à travers le monde.

Ghiath Ayoub est né à Yabrud, en Syrie en 1989. Il est diplômé de la faculté des beaux-arts de l’université de Damas. Vidéographe et preneur de son, Ghiath Ayoub acquiert également de l’expérience en réalisation et en production en Syrie et au Liban. Il travaille avec des ONG locales et internationales, enseignant la communication visuelle et la thérapie artistique aux enfants syriens réfugiés au Liban. Il est impliqué dans plusieurs organismes à but non lucratif, comme Humans of Syria, produisant des créations graphiques et des courts-métrages, diffusés sur des sites internet et dans des lieux d’exposition dans le monde entier. Il est cofondateur de plusieurs open spaces à Beyrouth.

Filmographie
  • 2018 – Still Recording (documentaire)