Programmation

Homo Sapiens

Nikolaus Geyrhalter

Suisse, Allemagne, Autriche, 2016 / 94 min / Sans paroles / Documentaire

Que restera-t-il de nous lorsque l’humanité aura disparu ?

Une école, un hôpital, une salle de spectacle, une prison. Ces bâtiments construits par les Homo sapiens ont été désertés et la nature y a repris ses droits. Ils accueillent désormais les vents, les pluies, la faune et la flore sans résistance. À travers une série de plans fixes, Nikolaus Geyrhalter tend ces paysages vers le spectateur comme des miroirs. Libre à celui-ci d’y projeter ses fantasmes, d’imaginer le scénario qui a donné lieu à l’éclipse de ses semblables. Mais comme tout film de science-fiction, « Homo Sapiens » nous parle avant tout du présent. Ces créations humaines dont les degrés de décrépitude varient, sont aussi, indirectement, des créations naturelles. Elles resituent l’être humain dans un cadre qui l’englobe bel et bien, et vis-à-vis duquel sa position reste à définir.

Séances

« Le réalisateur autrichien de « Notre pain quotidien », documentaire marquant sur l'agroalimentaire, sorti en 2007, poursuit une œuvre exigeante. « Homo ­sapiens », en partie fictionnel, est une succession de plans fixes. Des bateaux échoués dans un champ d'herbes folles, des ruines de la centrale de Fukushima, des magasins de produits culturels dévastés et des livres abandonnés, feuilletés par le vent... Ce curieux enchevêtrement donne l'impression de nager en pleine uchronie. Nul commentaire, aucun personnage. Seulement les cadrages et la confrontation des plans. » Pierre-Julien Marest, Télérama, 19/10/2016

 

« C’est indécelable, mais le résultat laisse ébahi et abasourdi. » Vincent Ostria, l’Humanité, 19/10/2016

 

« Hypnotisant, le film propose aussi une vision effrayante de l’homme, démiurge velléitaire, bâtisseur versatile et frénétique gaspilleur. » Arnaud Schwartz, La Croix, 19/10/2016

 

Lorsque des rayons de lumière traversent des bâtiments vidés, une atmosphère magique s'installe. A l'image de la musique répétitive, Homo Sapiens gagne en ampleur au fil du film, de petits garages à vélos oubliés en début de long métrage à des villes fantômes entières qui s'élèvent. Le procédé est aussi radical que bête comme chou, accessible que passionnant, grandeur et décadence d'une humanité paradoxalement omniprésente et comme vous l'avez rarement vue. Nicolas Bardot,Film de Culte

Récompenses
  • Wild Dreamer Award for Best Documentary, Subversive Film Festival, Zagreb, 2016 (Croatia)
Cast & Crédits
Scénario  
Nikolaus Geyrhalter
Image 
Nikolaus Geyrhalter
Son 
Florian Kindlinger, Peter Kutin
Production 
Nikolaus Geyrhalter Filmproduktion
Distribution 
Austrian Film Commission
Biographie du réalisateur

Nikolaus Geyrhalter est un réalisateur, producteur et caméraman autrichien. En 1994, il fonde sa propre société de production Nikolaus Geyrhalter Filmproduktion, axée sur les documentaires et fictions d’auteur. La même année, il réalise son premier documentaire « Angeschwemmt ».Depuis il a réalisé une dizaine de documentaires et remporté des prix dans plusieurs festivals de films internationaux, notamment deux fois le Special Jury Award à l’Amsterdam International Documentary Film Festival pour « Notre Pain Quotidien » (2005) et « Elsewhere » (2001).

Filmographie
  • 2016 - Homo Sapiens (documentaire)
  • 2015 - Over the Years (documentaire)
  • 2013 - CERN
  • 2012 - Danube Hospital
  • 2011 - Abendland (documentaire)
  • 2010 - Allentsteig (documentaire)
  • 2008 - 7915 Km (documentaire)
  • 2005 - Unser Täglich Brot (documentaire)
  • 2003 - Fremde Kinder (Série TV)
  • 2002 - Temelin. Ein Dorf in Südböhmen
  • 2001 - Anderswo (documentaire)
  • 1999 - Pripyat (documentaire)
  • 1997 - Das Jahr nach Dayton (documentaire)
  • 1994 - Angeschemmt (documentaire)
  • 1992 - Eisenerz