Programmation

La Traversée

Florence Miailhe

France, Allemagne, République tchèque, 2021 / 80 min / Version française (FR) / Animation, Drame

En présence de la réalisatrice Florence Miailhe

Un village pillé, une famille en fuite et deux enfants perdus sur les routes d’une Europe imaginaire, contraints de fuir leur village pour fuir ceux qui les cherchent.

Au cours de leur voyage, Kyona and Adriel traverseront de multiples épreuves à la fois fantastiques et bien réelles : une route semée de dangers, à la fois imaginaires et bien réels, qui pave en même temps la voie de leur adolescence.
Un sublime conte à hauteur d’enfant qui nous confronte à la réalité de l’exil.

« La Traversée est né de la rencontre entre deux émotions : la mémoire familiale et la spectaculaire augmentation des déplacements humains au cours des dernières décennies. J’ai vu se refléter dans le parcours des familles kurdes, syriennes, soudanaises, afghanes, celui de ma propre famille juive».
Propos de la réalisatrice Florence Miailhe 

« Une poignante odyssée d'enfants migrants, comme sortis d'un tableau de Chagall. »
- Cécile Mury, Télérama, 02/10/21

« La technique d’animation ici employée, singulière, est la peinture sur plaque de verre, qui créé un univers chamarré aux contours flottants. Si le film peut se permettre d’affronter des réalités telles que l’injustice, la discrimination, la traite d’humains, la misère, les camps d’internement, et même la mort, c’est grâce à la texture visuelle qui en découle : un trait sommaire, secondé par une formidable valse de couleurs, qui amortissent sans la dénaturer la dureté de ces sujets. C’est dans sa « touche » marquée et artisanale que réside toute la beauté du film, oscillant entre fauvisme et abstraction, générant des brouillages poétiques et des transitions étonnantes : passage des saisons, franchissement des lieux, métamorphoses du décor et des personnages… »
- Mathieu Macheret, Le Monde, 29/09/21

«  Il a fallu treize ans à la réalisatrice pour venir à bout de ce projet magique, double hommage à la mémoire familiale et sa mère peintre. Ses dessins reconstitués ici servent de fil narratif à une épopée initiatique pour ses deux jeunes héros fuyant leur village détruit par des miliciens. Le film s’approprie les codes des contes et des mythes pour écrire une histoire ô combien contemporaine des migrations et du déracinement, entre camps de rétention et périls de la rue. Accessible aux plus jeunes comme aux plus cyniques, ce long-métrage d’animation artisanal est une merveille d’humanité »
- Karelle Fitoussi, Paris Match, 30/09/21

« Beauté formelle et rebondissements parfaitement orchestrés se marient à merveille dans ce premier long-métrage de Florence Miailhe. »
- Thierry Cheze, Premiere, 28/09/2021

+12
+12
Récompenses
  • Jury Distinction, Annecy International Animated Film Festival, 2021 (France)
  • Audentia Prize, Festival du Nouveau Cinéma, 2021 (Canada)
  • Innovation Award, Festival du Nouveau Cinéma, 2021 (Canada)
  • Free Spirit Award, Warsaw International Film Festival, 2021 (Poland)
  • Special, Gane Foudation for Cinema, 2017 (France)
  • Best Script Award, Angers European First Film Festival, 2010 (France)
Cast & Crédits
Interprètes 
(voix) Emilie Lan Dürr, Florence Miailhe, Maxime Gémin, Arthur Pereira, Serge Avedikian, Axel Auriant, Jocelyne Desverchère, Marc Brunet, Aline Afanoukoé, Polina Borisova, Mehdi Guerbas, Samuel Debure, Anne Cart, Hélène Vauquois, Jenny Bellay
Scénario  
Marie Desplechin, Florence Miailhe
Image 
Cyril Maddalena, Guillaume Hoenig
Montage 
Julie Dupré, Nassim Gordji Tehrani
Son 
Florian Marquardt
Musique 
Philipp E. Kümpel, Andreas Moisa
Production 
Les Films de l'Arlequin, Balance Film, Maur Film, Xbo Films, ARTE France Cinéma
Distribution 
Les Grignoux
Animation 
Valentine Delqueux, Marie Juin, David Martin, Aurore Peuffier, Anita Brüvere, Ewa Łuczków, Paola de Sousa, Aline Helmcke, Urte Zintler, Lucie Sunková, Polina Kazak, Eva Skurská, Anna Paděrová, Zuzana Studená, Marta Szymańska
Biographie du réalisateur

Née en 1956, Florence Miailhe est diplômée de l’Ecole Nationale des arts décoratifs. Elle débute maquettiste pour la presse, expose des dessins et des gravures. En 1991, elle réalise son premier court métrage Hammam. Depuis, elle impose dans le cinéma d’animation un style très personnel.

Son travail est remarqué dans différents festivals en France comme à l’international. Elle reçoit notamment le César du meilleur court-métrage en 2002 pour Au premier dimanche d’août, une mention spéciale au Festival de Cannes en 2006 pour Conte de Quartier et reçoit en 2015 un Cristal d’honneur au Festival International du Film d’animation d’Annecy pour l’ensemble de son œuvre. 
La Traversée est son premier long-métrage.

 

Filmographie
  • 2020 – La Traversée
  • 2012 – Méandres 20’ et une série de 6 épisodes de 5’ tirée des Métamorphoses d’Ovide
  • 2008 – Matières à Rêver (court-métrage et série de 6 épisodes)
  • 2006 – Conte de Quartier – (Mention spéciale du jury sélection officielle Cannes)
  • 2000 – Les Oiseaux Noirs et les Oiseaux Blancs (court-métrage)
  • 1998 – Au Premier Dimanche d’Août (court-métrage) (César du meilleur court-métrage)
  • 1996 – Histoire d’un Prince devenu borgne et Mendiant (court-métrage)
  • 1995 – Schéhérazade (court-métrage)
  • 1991 – Hammam (court-métrage)