Programmation

LOTS OF KIDS, A MONKEY AND A CASTLE (MUCHOS HIJOS, UN MONO Y UN CASTILLO)

Gustavo Salmerón

Espagne, 2017 / 90 min / VO espagnole avec sst. anglais / Documentaire

Le portrait de Julieta, la grand-mère extraordinaire de plus de 80 ans du réalisateur !

L'acteur espagnol Gustavo Salmerón passe derrière la caméra pour filmer sa mère Julieta, une excentrique qui n’a eu dans sa vie que trois rêves : avoir beaucoup d'enfants, posséder un singe et vivre dans un château. Voici le portrait d'une femme étonnante âgée de plus de 80 ans, une gracieuse matriarche, une dame qui réussit à faire face au temps qui passe, aux trahisons de la vie et aux caprices du destin.

« Dans les années 1980, j’ai commencé à filmer ma mère et j’ai compris qu’elle avait un potentiel énorme. Ma mère avait naturellement ce que j’ai tenté d’obtenir pendant des années en tant qu’acteur : être totalement présent, vrai. Elle peut improviser ou mémoriser des répliques sans problème. En filmant, je me suis rendu compte que j’avais une Gena Rowlands en face de moi : c’est un plaisir de la filmer. » Gustavo Salmerón

Séances

« Ces derniers temps, en Espagne, le cinéma documentaire ou proche du cinéma du réel nous offre quelques surprises, en plus de démontrer que le sujet de la famille passée sous le microscope est une source inépuisable d’inspiration, riche en thématiques, conflits et nuances. […] Julieta est un personnage totalement espagnol, une femme Don Quichotte avec ce magnétisme instantané qu’ont les leaders, une enfant de quatre-vingt ans qui entraîne sa nombreuse progéniture derrière elle pour que sa famille participe à ses jeux. Gustavo Salmerón, le benjamin, a toujours su l’apprécier et il a eu la patience, le courage et la générosité d’entreprendre de le partager avec le spectateur, sélectionnant pour ce faire 90 minutes sur 400 heures d’images auxquelles il a donné le ton de la comédie agile et caustique à la fois, se prêtant à de multiples lectures. Le scénario a la structure de celui d’une fiction ». Alfonso Rivera, Karlovy Vary, 07/07/2017

« J’ai été très strict avec ce film et j’ai voulu réaliser un documentaire tout à fait réel : rien n’a été recréé, car bien que j’adore le faux documentaire, ce n’est pas ce que je voulais pour mon projet. Muchos hijos… rejette toute forme d’artifice : j’ai essayé d’inclure quelques éléments de fiction, mais cela ne fonctionnait pas. De plus, je savais dès le départ que je ne voulais pas de voix off et j’ai fini par en ajouter une, pour ensuite m’en débarrasser. Je me suis finalement retrouvé avec une succession d’enregistrements de famille, filmés sur MiniDV, un format complètement obsolète qui a une texture bien particulière. Je n’avais pas d’équipe de tournage, j’étais seul derrière la caméra et je devais filmer sans aucune préparation. [Ma mère] est spontanée et vraie, tout comme les grands acteurs qui possèdent cette capacité à tout rendre normal, une indifférence au zèle, il n’y a aucune gêne et c’est fantastique pour un acteur. Dès le premier instant, la caméra était proche d’elle et elle ne la regardait pas : elle avait ce sentiment inné que la caméra était là, sans être là. Elle ne la regardait que lorsqu’elle devait le faire, en faisant un clin d’œil, comme Woody Allen ! » Gustavo Salmerón, Cineuropa

Récompenses
  • Harrell Award for Best Documentary - Special Mention, Camden International Film Festival, 2017 (UK)
  • Golden Starfish Award, Hamptons International Film Festival, 2017 (US)
  • Best Documentary Over 60 Minutes, Karlovy Vary International Film Festival, 2017 (CZ)
Cast & Crédits
Interprètes 
Julieta Salmerón, Gustavo Salmerón
Scénario  
Beatriz Montañez, Gustavo Salmerón, Raúl de Torres
Image 
Gustavo Salmerón
Son 
Pelayo Gutiérrez
Musique 
Nacho Mastretta
Production 
Sueños Despiertos, Gustavo Salmerón PC
Distribution 
Dogwoof
Biographie du réalisateur

Né à Madrid en 1970, Gustavo Salmerón est une figure connue du cinéma espagnol en tant qu’acteur : il joue dans des films à succès tels que L’Écureuil rouge (1993), Todo es mentira (1994), Mensaka (1998), Asfalto (2000), Reinas (2005) et Amar (2017). En 2001, il devient réalisateur, avec le court-métrage Salade du jour (2001) qui obtient le Goya du meilleur court-métrage. Son premier long-métrage, le documentaire Muchos hijos, un mono y un castillo (2017) dans lequel le personnage principal est sa propre mère, est présenté en avant-première mondiale au Festival de Karlovy Vary 2017.

Filmographie
  • 2017 - Muchos hijos, un mono y un castillo (documentaire)
  • 2001 - Desaliñada (court-métrage)
  • --- Filmographie en tant qu’acteur ---
  • 2017 - Amar
  • 2014 - Wedding in New York
  • 2014 - La Propina (court-métrage)
  • 2013 - V/H/S Viral
  • 2013 - People in Places
  • 2012 - The Path
  • 2012 - Los pájaros perdidos (court-métrage)
  • 2012 - That Wasn't Me (court-métrage)
  • 2011 - Nadie tiene la culpa (court-métrage)
  • 2011 - ¿Bailas? (court-métrage)
  • 2010 - Bestezuelas
  • 2009 - Lala (court-métrage)
  • 2008 - Carlitos and the Chance of a Lifetime
  • 2007 - Body Armour
  • 2006 - La silla de Fernando
  • 2006 - Remake
  • 2005 - Queens
  • 2005 - The Explanation (court-métrage)
  • 2004 - Body Confusion
  • 2004 - Ten Minutes (court-métrage)
  • 2003 - The Other Shoe
  • 2002 - The Beach of the Greyhounds
  • 2000 - The Art of Dying
  • 2000 - Asfalto
  • 1999 - Operación Fangio
  • 1998 - Twice Upon a Yesterday
  • 1998 - Mensaka
  • 1998 - Mambí
  • 1998 - Atómica
  • 1997 - 99.9
  • 1997 - Cien Maneras de hacer el pollo al txilindrón (court-métrage)
  • 1997 - Sábanas blancas (court-métrage)
  • 1996 - Not Love, Just Frenzy
  • 1996 - Fotos
  • 1996 - El Domini del sentits
  • 1996 - Pulp Ration (Ración de pulpo) (court-métrage)
  • 1995 - El Rey del río
  • 1994 - Todo es mentira
  • 1993 - The Red Squirrel
  • 1993 - O Camiño das estrelas: Galicia (court-métrage)