Programmation

Nadia, Butterfly

Pascal Plante

Canada, 2020 / 107 min / VO française et anglais avec sst. français et anglais / Drame

Collaboration Ambassade du Canada
Projection suivie d’un Q&A préenregistré avec le réalisateur Pascal Plante

Nadia, nageuse canadienne professionnelle de 23 ans, a décidé d’interrompre sa carrière après les Jeux Olympiques. 

Nadia, nageuse professionnelle de 23 ans, représente le Canada aux Jeux olympiques. Cette compétition prestigieuse représente l'aboutissement d’une vie de sacrifices. Pourtant, par peur de rester piégée dans le monde hermétique et éphémère du sport de haut niveau, Nadia a pris la décision controversée de se retirer après les Jeux. Accompagnée de sa partenaire d'entraînement Marie-Pierre, Nadia dérape lors de nuits d’excès au sein du Village olympique. Cet étourdissement transitoire ne peut toutefois pas occulter la réelle quête intérieure de Nadia ; la recherche de son identité profonde en dehors du monde du sport de haut niveau.

« À 19 ans, j’ai mis fin à ma carrière sportive pour me dévouer au cinéma. Avec Nadia, Butterfly, j’ai eu envie de créer le drame sportif que l’ancien athlète en moi aurait eu envie de voir. À commencer par l’évidence : tourner avec de véritables nageuses. Le contexte de vase clos lors des Jeux olympiques, le zénith d’une carrière sportive, se trouve à être la parfaite toile de fond pour traiter de la psychologie d’un athlète de haut niveau, puisqu’il s’agit d’un condensé symbolique de sa vie : le sentiment de sacrifice dans la préparation pré-course, le sentiment de lutte durant la course, le sentiment de relâchement post-course à travers les excès nocturnes, puis, enfin, le sentiment de vide lorsque la poussière retombe. Ce sentiment de vide, il est cruel et pernicieux. Qu’arrive-t-il lorsqu’on atteint son rêve ? » Note d’intention du réalisateur Pascal Plante

Séances
dim 07/03 18:30 Kinepolis Kirchberg VO EN & FR avec sst. ANG Public https://luxfilmfestfilms.megatix.be/fr/HO00003352
lun 08/03 10:00 Online Public https://online.luxfilmfest.lu/film/nadia-butterfly/

« Après un excitant premier long métrage (Les faux tatouages), Pascal Plante s’impose avec Nadia, Butterfly comme l’un des artisans incontournables du nouveau cinéma québécois, proposant une œuvre passionnément incandescente qui fait figure de volcan au travers les landes glacées de notre imaginaire cinématographique d’antan. » Olivier Thibodeau, Panorama.cinema, 30/11/2020

« La grande force de Nadia, Butterfly est d’avoir su si efficacement cristalliser dans ses menus détails tous les enjeux d’une vie en fin de carrière olympique, tout l’avant et l’après, de la jeunesse à l’âge adulte à venir. » Jérôme Michaud, 24 images, 28/09/2020

« Même si le récit est campé dans le monde de la natation de haut niveau, Nadia, Butterfly n’a rien du drame sportif habituel. C’est ce qui rend si particulier ce film […] Pascal Plante propose plutôt une étude psychologique fascinante sur une athlète olympique qui, après avoir pris la décision de se retirer, appréhende ce que la vie lui réservera dans un monde où le cadre dans lequel elle a pratiquement toujours évolué n’existera plus. Le regard que pose le cinéaste sur le milieu de l’élite sportive est d’autant plus vrai qu’il est nourri d’observations qu’il a lui-même pu faire à titre de nageur. » Marc-André Lussier, La Presse, 18/09/2020

« Pour son deuxième long métrage de fiction, le réalisateur de Les faux tatouages en 2017 s’appuie sur son passé de nageur et sur la présence au générique de quatre athlètes olympiques canadiennes pour dépeindre sous un angle plus intimiste et plus ambigu que les traditionnels films du genre, le monde de la performance et ses impacts sur ceux et celles qui en font partie. » Charles-Henri Ramond, Films du Québec, 12/09/2020

Récompenses
  • Special Mention – Best Canadian Feature Film, Vancouver International Film Festival, 2020 (Canada)
  • Best Canadian Fiction Feature, Festival international du cinéma francophone en Acadie, 2020 (Canada)
Cast & Crédits
Interprètes 
Katerine Savard, Ariane Mainville, Pierre-Yves Cardinal, Hilary Caldwell, Cailin Mcmurray, John Ralston, Marie-José Turcotte
Scénario  
Pascal Plante
Image 
Stéphanie Anne Weber Biron
Son 
Olivier Calvert
Décors 
Joëlle Péloquin
Production 
Nemesis Films
Distribution 
WaZabi Films
Biographie du réalisateur

Pascal Plante est né en 1984 au Canada. Diplômé de l’Université Concordia de Montréal en 2011, Pascal Plante n’a pas tardé à écrire et réaliser de nombreux courts-métrages, dont Blonde aux yeux bleus (Meilleur court-métrage Canadien, VIFF 2015), Nonna (2017) et Blast Beat (2019). Celui qui se décrit comme un cinéphile devenu cinéaste de fiction aux tendances de documentariste a en outre signé Les faux tatouages, son premier long métrage de fiction, lauréat du Grand prix Focus Québec/Canada au FNC 2017 et sélectionné à la Berlinale 2018. En sélection officielle au festival de Cannes 2020, Nadia, Butterfly (2020) est son deuxième long-métrage.

Filmographie
  • 2020 – Nadia, Butterfly
  • 2018 – Blast Beat (court-métrage)
  • 2017 – Les faux tatouages
  • 2016 – Nonna (court-métrage)
  • 2016 – Mensonges, la websérie (5 épisodes de la série web)
  • 2015 – Blue-Eyed Blonde (court-métrage)
  • 2015 – Drum de marde ! (court-métrage)
  • 2014 – La génération porn (documentaire)
  • 2012 – Baby Blues (court-métrage)
  • 2011 – Je suis un château de sable qui attend la mer (court-métrage)
  • 2011 – La fleur de l’âge (court-métrage)