Programmation

NELLY

Anné Émond

Canada, 2016 / 101 min / VO française avec sst. anglais / Drame

Prostituée, nymphomane, amante, écrivaine, star : Nelly est une jeune femme aux multiples visages, déchirée entre ses identités irréconciliables, mais toujours sensuelle, sexy et attrayante.

Elle change d’identité telle une somnambule et oscille entre joie de vivre débordante et profonde dépression. Depuis que son premier roman semi-autobiographique a bouleversé le monde littéraire francophone, elle est tourmentée par des doutes profonds en soi et essaie de contrôler son image publique, désirant l’approbation de son entourage.

Librement inspiré de la vie et de l’œuvre de l’autrice québécoise Nelly Arcan, le « antio-biopic » « Nelly » peint l’image d’une vie violente et d’une œuvre radicale, un hommage à une écriture dense et glaçante.

Séances

« (…) Émond crée (ici) une Nelly qui est la somme des différents visages d'Arcan et de ses personnages fictifs, et la protagoniste est magnifiquement incarnée par Mylène Mackay dans une performance kaléidoscopique à couper le souffle. Tandis que le film parcourt tour à tour les moments marquants de l'œuvre de l'auteure, le vertige de ses hauts et de ses bas, il nous plonge dans son univers à la fois riche et sans merci. » Magali Simard, Toronto International Film Festival, 2016

« Avec le film « Nelly », la réalisatrice Anne Émond ne signe pas une biographie typique. Quelque part entre la réalité et la fiction, le long métrage dresse un portrait libre de l'écrivaine Nelly Arcan (…) Pour réconcilier ces différentes facettes de l'écrivaine, Anne Émond a créé une œuvre éclatée, avec la même actrice pour interpréter les quatre personnalités : la vedette, la putain, l'écrivaine et l'amoureuse. » radio-canada.ca, 04/08/2016

« Un anti-biopic complexe de l’auteure culte québécoise Nelly Arcan (décédée en 2009) porté par l’actrice intense Mylène Mackay. Un film qui préfère aux nécrologies toutes faites les jeux de miroir et les labyrinthes mentaux pour caresser les failles et les forces de son personnage. » Festival International du Film Indépendant de Bordeaux, Octobre 2016

« Ouvrant un dialogue entre la femme et son œuvre, Anne Emond construit un film infiniment organique au sein duquel les frontières entre la réalité et la fiction disparaissent. En dépeignant une femme multiple, au rythme de ses sensations et de ses personnages, la réalisatrice transcende tout à la fois la douleur et la passion inhérentes à la création. Troublant. (…) Une mise en abîme que se réapproprie majestueusement la cinéaste qui révèle Mylène MacKay, éblouissante dans l’interprétation de l’auteure et de ses personnages miroirs. » Nicolas Gilson, Un Grand Moment de Cinéma, 29/09/2016

« En vedette : Mylène Mackay démultipliée entre Nelly la romancière, Amy l’amoureuse, Cynthia la putain et Marilyn la star, chaque facette croisant les autres dans l’œuvre mosaïque (…) se jetant à corps perdu dans l’intensité des scènes. (…) Plus intéressant et éclaté qu’une biographie traditionnelle, sans les aspects vraiment croustillants que certains peuvent attendre, avec une poésie impressionniste. Mylène Mackay parvient à sembler différente, femme en quatre temps (…) la proposition cinématographique fragmentée mi-rêvée mi-réelle, dégage une grâce, en laissant suspendues les clés pour saisir l’être de fuite que fut Nelly Arcan. » Odile Tremblay, Le Devoir, 12/09/2016

+16
Cast & Crédits
Interprètes 
Mylène MacKay, Mickaël Gouin, Milya Corbeil-Gauvreau, Francis Leplay, Emmanuel Schwartz, Marc Béland, Catherine Brunet, Marie-Claude Guérin
Scénario  
Anne Émond, basé sur la vie et l’œuvre de Nelly Arcan
Image 
Josée Deshaies
Son 
Claude La Haye, Sylvain Brassard
Décors 
David Pelletier
Musique 
DEAR CRIMINALS
Production 
Go Films
Distribution 
Les Films Séville
Biographie du réalisateur

La cinéaste Anne Émond (1982) vit et travaille à Montréal. Elle suit des études de cinéma à l’Université du Québec à Montréal. Entre 2005 et 2011, elle écrit et réalise sept court-métrages dont « Naissances » (2009) et « Sophie Lavoie » (2010). En 2011, elle signe son premier long-métrage « Nuit #1 » qui remporte le Prix Claude-Jutra – Prix du Meilleur premier long métrage de l’année. « Nelly » est son troisième long métrage.

Filmographie
  • 2016, Nelly
  • 2015, Les êtres chers
  • 2011, Nuit #1
  • 2011, Plus rien ne vouloir (court-métrage)
  • 2010, Sophie Lavoie (court-métrage)
  • 2009, Naissances (court-métrage)
  • 2009, L'ordre des choses (court-métrage)
  • 2008, Frédérique au centre (court-métrage)
  • 2008, Juillet (court-métrage)
  • 2005, Qualité de l'air (court-métrage)